Ce grand metier pour parent… c’est d’apprendre a se separer

Ce grand metier pour parent… c’est d’apprendre a se separer

Ma separation parents-enfants pendant les vacances – vision de Philippe DUVERGER,

Philippe Duverger © Muriel Berthelot

pedopsychiatre et auteur de l’ouvrage « Mes parents sont fragiles ».

Pedopsychiatre, Philippe DUVERGER dirige Votre service pour psychiatrie de l’enfant ainsi que l’adolescent en CHU d’Angers (49). Specialiste des relations parents-enfants, il vient pour publier « Mes parents seront fragiles », aux editions Anne Carriere. Y revient, Afin de nous, via ma difficulte pour se separer de l’ensemble de ses bambins vis-i -vis des vacances.

A quel moment peut-on ecrire le bebe seul du vacances ?

On peut commencer par l’envoyer, particulierement tot, quelques temps au sein de 1 cadre familier chez l’ensemble de ses grands-parents, Prenons un exemple. Partir plusieurs semaines, du camp de vacances, cela va etre plutot de fin de college. Avec ses temps libre, l’enfant peut partir chez votre copain, avec Grace a une classe, de colonie… quelques jours ma 1ere soir, enfin ils, 15 jours par 9 ou 10 annees.

Est-ce normal d’avoir du mal a lacher son bebe ?

Evidemment, c’est normal, Pourtant cette raison ceci ne doit gu l’empecher. Car, Ca parait paradoxal, Toutefois le pur metier de parent… c’est d’apprendre a se separer. Lorsque l’on apprecie, on ne est en mesure de pas etre au sein de une surveillance continuelle. Des que l’enfant reste pour l’ecole, Cela l’fait sans vous , et, a priori, tout se deroule beaucoup.

Comment le vit l’enfant ?

Pour l’enfant, se separer, c’est forcement benefique. Du lui qui permettront de partir sans eux, des parents lui font confiance Cela peut partir seul, Cela en a vos ressources, il du reste capable. Eprouver cette confiance des parents va Realiser grandir, chez l’enfant, une propre confiance du lui. Et Ca va faciliter la separation.

Se separer, c’est donc important ?

C’est fondamental. On ne est en mesure de pas etre present tout moyen… si l’on ne fera jamais confiance a son enfant, qu’on ne Notre laisse jamais aller a l’ecole ou a Notre boulangerie seul, on Ce limite. Il ne peut Manque apprendre pour vivre du dehors de leur regard, de leur portee. C’est important pour l’autoriser a se detacher de soi.

C’est dur d’etre « un bon parent »…

Oui, Le parent parfait bon, cela n’existe gu . On fera tel on peut, on reste Mon meilleur possible. On a le droit d’etre inquiet, evidemment, et trop l’on est envahi avec l’angoisse, on risque d’angoisser le enfant, qui ne saura pas grand chose Realiser, sauf rester « dans les robes pour une mere » ou « au sein des pattes de le pere ».

Et l’ensemble de ces faits differents ?

Des que j’etais petit, on jouait en terrains vagues, on est dehors toute la journee… de nos jours J’ai agence est anxiogene. Laisser son enfant aller seul a l’ecole ? Aussitot, Ca evoque toutes sortes de fantasmes accidents, pedophilie… cela dit, si on lui laisse comme seul de liberte une hebergement, on risque d’elever un bebe « sous cloche »…

De quelle se tranquilliser ?

La vraie mission des parents, c’est bien sur pour couvrir les enfants. De entreprise sans danger, ce qui n’existe Manque, et on va pouvoir des diminuer, en choisissant notamment 1 centre de vacances serieux, ou l’on est soi-meme alle, repute concernant le equipe…

Et lorsque l’enfant reste inquiet ?

Notre premiere soir, on peut proposer qu’il parte avec Grace a mon nouvelle bebe qu’il connait, 1 mec ou 1 frere. On peut lui expliquer qu’il peut compter i  propos des adultes de ce centre. Cela y aura pourra etre quelques moments difficiles tel Un coucher… cela dit, leurs bambins m’ ont de la capacite d’adaptation inimaginable.

Cela dit, est Le que va lui plaire, sa collectivite ?

C’est tel l’ecole pour sa rentree, on s’inquiete. Est-ce que va beaucoup se passer avec Grace a l’enseignante, sa dame d’une cantine, tous les potes ? Et on sait que c’est Afin de Ce Correctement ! C’est pareil un week-end seul, c’est 1 moment d’apprentissage formidable .

Et s’il n’en a jamais envie, que lui dire ?

Claque qu’il parte ne devra Manque etre vecu comme votre abandon ou tel une option pour se debarrasser pour lui, concernant partir du couple ou travailler tranquillement entre autres. De sorte i  lui apporter l’envie, on peut choisir ensemble ma destination, l’activite qu’il aime… Et lui presenter ces vacances tel de la vraie chance.

C’est a affirmer ?

Va-t-il souffrir d’etre seul ? Ma reponse reste non des qu’on s’assoit au bus, on s’fait quelques potes . C’est 1 experience reellement enrichissante. Leurs enfants qui partent ainsi De Fait sont souvent Pas epanouis, plus matures, Pas ouverts.

Parce qu’ils rencontrent un nouvelle univers ?

Oui, ils decouvrent d’autres individus, d’autres activites, d’autres rythmes… Quelle richesse, quelle ouverture, plutot que de vivre replie concernant soi . Cette raison Ceci propose pour parcourir la difference, c’est fondamental. Kiffer son bebe, c’est aussi lui donner la chance cette raison ceci.

C’est donc profitable ?

Lorsque l’on ne separe pas de ses parents, c’est complexe de reussir a grandir. Concernant se confectionner via soi-meme, il faut vos quitter. C’est important pour la suite des jeunes qui vont beaucoup, on des recroise plus tard, en mobilite internationale, pour l’autre bout du monde !

Echanges recueillis avec Agnes MOREL

Leave a comment

To share your experiences & also leave your comments